Site WWW de Laurent Bloch
Slogan du site

ISSN 2271-3905
Cliquez ici si vous voulez visiter mon autre site, orienté vers des sujets moins techniques.

Pour recevoir (au plus une fois par semaine) les nouveautés de ce site, indiquez ici votre adresse électronique :

Poster un nouveau message
En réponse à :
De Multics à Unix et au logiciel libre
par Laurent Bloch
le mercredi 16 juillet 2014

Un échec plein d’avenir
Multics est un système d’exploitation né en 1964 au MIT (Massachusetts Institute of Technology) dans le cadre d’un projet de recherche nommé MAC, sous la direction de Fernando Corbató. La même équipe avait déjà créé le système CTSS. Multics était destiné aux ordinateurs General Electric de la famille GE 635, pour lesquels le constructeur fournissait de son côté un système d’exploitation plus conventionnel. Le projet associait le MIT, General Electric et les Bell Telephone Laboratories (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Derniers commentaires

L’Internet, tentative d’explication
J’ai apprécié votre article très riche sur Internet et j’apprécie tout particulièrement les (...)

Sabotage furtif de microprocesseurs
L’utilisation du terme "sabotage" est-elle pertinente ? En effet, si la présence d’un "insider" (...)

L’Internet au large : l’avenir du routage et les Autonomous Systems
Article très instructif, sur la réalité physique d’Internet, et partant ses modèles d’affaire et (...)

Faut-il créer son site avec son nom de domaine ?
Faut-il créer son site avec son nom de domaine ? Oui, sans aucun doute ! C’est la base nécessaire (...)

L’informatique, tentative d’explication
L’analphabétisme informatique inhibe la citoyenneté numérique. Voici un programme d’auto-formation (...)