Forum de l’article

Premiers programmes en Rust

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Premiers programmes en Rust
Raynald de Lahondès - le 6 mai 2021

Cher Laurent, j’ai fait la même démarche il y a quelque mois, j’ai fait du Rust, j’en avais entendu parler comme "le meilleur des remplaçants de C++ pour la science" chez Genomic Vision, et j’ai voulu tester (j’avais également fait un essai de Julia, mais j’ai été assez déçu). Pour ma part j’ai trouvé le livre de base, le Rust Book, très bien écrit. Le compilateur très exigeant de Rust est un vrai bonheur, car les messages d’erreurs sont clairs et simples, souvent agrémentés de conseils. Il y a même le relecteur de style, clippy, qui fournit également son lot de conseils utiles. Le Visual Studio Code de Microsoft (un très bon produit gratuit de Microsoft à mon sens, et tout à fait multiplateforme) fournit aussi un environnement très didactique où les erreurs sont repérées dès que tu as fini de taper ta ligne, c’est très impressionnant. Et presque le slogan de Rust "if it compiles, it works" est faux bien sûr, mais dans la pratique, on évite un grand nombre d’erreurs. Dans les nombreux bénéfices de Cargo, il y a aussi l’optimisation, un sujet très difficile et il y a une approche clef en main avec des "flamegraphs", avec laquelle j’ai eu pas mal de succès. Chez GMT Science où je travaille on doit regarder le microbiome fécal et c’est l’informatique la plus exigeante que je n’ai jamais eu à faire (un échantillon typique contient 40 millions de séquences de 100 bases), et Rust nous sert tous les jours. Raynald